La conduite autonome change la donne dès aujourd’hui

Intel et Warner Bros annoncent leur partenariat pour créer des expériences immersives au sein des voitures autonomes de demain

Par Brian Krzanich

 

Lorsqu’on parle de conduite autonome, on évoque le plus souvent la voiture comme mode transport, ce qui est bien naturel. Mais dans un contexte où les véhicules autonomes deviennent une réalité tangible, il nous faut également commencer à penser l’automobile comme un espace de consommation d’un nouveau genre. De nombreuses questions se posent concernant la conception des véhicules, les interactions entre les passagers, et leurs activités au cours des trajets, et nous avons à peine commencé à explorer le sujet. Pour tous ces aspects, la conduite autonome change résolument la donne et offre une nouvelle plateforme d’innovation dans des domaines aussi différent que le design des habitacles, la création de divertissements embarqués ou la conception de systèmes de sécurité.

À l’occasion du Los Angeles Auto Show, Intel a annoncé aujourd’hui une collaboration avec Warner Bros*. Ce partenariat vise à explorer ces nouvelles possibilités et à développer des expériences immersives au sein des véhicules autonomes. Nous avons créé un prototype unique en son genre, intitulé AV Entertainment Experience, qui donne un aperçu de ce que pourra être le divertissement embarqué de demain. Ce nouveau système intègrera la flotte de 100 véhicules-test d’Intel et permettra de faire la démonstration du potentiel de la conduite autonome dans le domaine des loisirs.

 

L’essor de la conduite autonome va entraîner une importante croissance du temps disponible. À mesure que les conducteurs deviendront des passagers, leur utilisation d’équipements connectés pour visionner des vidéos, par exemple, va augmenter. Or une récente enquête indique que l’Américain moyen passe actuellement plus de 300 heures par an au volant.

 

Pour accompagner cette croissance, Warner Bros et Intel ont imaginé des possibilités nouvelles. Nous voulons bien sûr permettre aux passagers de consommer des contenus tels que des films aux programmes télévisés, mais nous imaginons également de nouvelles expériences immersives permises par les innovations de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée embarquées. Un fan de Batman pourrait par exemple profiter d’un trajet à travers les rues de Gotham City à bord de la Batmobile… Les capacités de réalité augmentée feraient du véhicule une fenêtre sur le monde extérieur, permettant au passager de profiter de nouvelles expériences de découverte, et offrant un nouvel espace pour la publicité.

 

Imaginer les nombreuses possibilités qu’offriront les systèmes de divertissement embarqués est certes amusant, mais le vrai défi des véhicules autonomes reste de gagner la confiance des passagers. Nos technologies de pointe n’auront pas grande importance s’il s’avère que les gens ne croient pas en elles et ne sont pas à l’aise avec leur utilisation.

 

Nous avons la conviction que les technologies commercialisées par Intel ne concernent pas uniquement le plaisir du voyage, mais servent avant tout à sauver des vies. En somme, les systèmes autonomes sont les extensions logiques des ceintures de sécurité, des airbags et des ABS. La technologie Mobileye ADAS (Advanced Driver Assistance System) est d’ores et déjà sur les routes et sauve des vies tous les jours. Les ADAS actuels proposés par Mobileye ont montré une réduction des accidents de 30 %, sauvant 1400 vies, prévenant 450 000 collisions et économisant 10 milliards de dollars de pertes. Mais nous ne pouvons en rester là. Notre objectif à long-terme doit être la disparition complète des décès liés à la conduite.

Pour atteindre ce but, nous aurons besoin de standards et de solutions qui permettront la production et l’adoption en masse des véhicules autonomes. Et durant la longue période au cours de laquelle les véhicules autonomes partageront les routes avec les conducteurs humains, nous aurons besoin de normes capables d’assigner les responsabilités de façon définitive en cas de collision.

À cette fin, Intel collabore avec l’ensemble du secteur et avec les autorités pour élaborer des mesures et des interprétations pour les performances de sécurité pour les voitures autonomes. Fixer des règles préalables claires permettra de renforcer la confiance du public, et clarifiera les responsabilités pour les consommateurs, pour les constructeurs et pour les assureurs. Intel et Mobileye ont déjà proposé un modèle mathématique formel appelé Responsibility- Sensitive Safety (RSS), qui opère au niveau de la planification et de la prise de décision pour garantir que le véhicule autonome n’émettra pas de commande provoquant un accident.

Enfin, les systèmes de sécurité de demain s’appuieront sur des technologies efficaces capables de traiter les énormes quantités de données nécessaires à l’intelligence artificielle.

 

Plus tôt dans l’année, nous avons conclu notre accord avec Mobileye, leader mondial des ADAS, qui crée des algorithmes capables d’atteindre des capacités visuelles supérieures à celles de l’œil humain. En combinant les « yeux » de Mobileye et le « cerveau » des microprocesseurs Intel, nous pouvons proposer une performance en apprentissage profond dont l’efficacité énergétique est doublée par rapport aux solutions concurrentes.1 Cela fait toute la différence dans un certain nombre de domaines importants, cette efficacité doublée permettant des économies de carburant et des solutions de refroidissement moins chères.

Du divertissement à la sécurité, nous croyons que les véhicules autonomes feront des merveilles, et seront, dès aujourd’hui, le début d’une renaissance pour l’industrie automobile.

1Comparaison basée sur les attentes de performance TOPS de Mobileye EyeQ5 vs performance en apprentissage profond revendiquée par la plateforme Xavier NVIDIA, de 30 TOPS à 30 W. Source : http://www.nvidia.com/object/drive-px.html Téra Opérations par seconde en apprentissage profond (DL TOPS) – Typiquement, 1 opération de multiplication-accumulation = 2 DL OPS. L’étendue de la multiplication de la matrice d’entiers varie selon l’architecture, les équipements utilisés et les topologies supportées. Tout chiffre de DL TOPS revendiqué dépend de plusieurs facteurs comme la fréquence, le nombre de MAC et de plusieurs autres spécifications matérielles. Les test et évaluations de performance sont conduits sur des systèmes et/ou équipements informatiques spécifiques et reflètent la performance approximative des produits Intel telle que mesurée par ces tests. Toute différence aux niveaux matériel et logiciel de la configuration peuvent modifier les performances réelles. Il est conseillé aux acheteurs de consulter d’autres sources d’information pour évaluer la performance des systèmes ou composants dont ils considèrent l’achat. Pour plus d’informations sur les tests de performance et sur la performance des produits Intel, vous pouvez visiter Intel Performance Benchmark Limitations.  Les résultats ont été simulés et sont fournis à simple titre d’information. Les résultats ont été obtenus en utilisant des simulations exécutées sur un simulateur d’architecture. Toute différence aux niveaux matériel et logiciel de la configuration peuvent modifier les performances réelles.